MISSING - LES DISPARUS - Virginie PLAUCHUT
MISSING - LES DISPARUS
MISSING - LES DISPARUS

En France, chaque année un enfant disparait sans jamais être retrouvé.
Ils se prénomment Estelle, Cyril, Jérome, Marion ou encore Léo, on croise leurs visage d'enfants au détour d'une affiche dans les aéroports, les gares ou les commerces.

Leurs familles vivent depuis des années dans l'attente d'une nouvelle, d'une certitude ou, à  défaut, d'un début de piste. Des familles condamnées au pire : ne pas savoir. Des familles qui malgré le temps qui passe, ne baissent pas les bras et gardent l'espoir de revoir un jour leur enfant ou du moins de savoir ce qui est arrivé ce jour-là.

Retrouver les lieux, ces lieux où ils ont été vus pour la dernière fois. Ces paysages ordinaires qui sont liés à la disparition d'un enfant que l'on recherche encore et qui gardent toute l'épaisseur du secret.


En 2013, la disparition de 47 759 mineurs signalés, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. La grande majorité (près de 46 800) de ces mineurs inscrits au Fichier des personnes recherchées (FRP) sont des fugueurs, auxquelles il faut ajouter 379 enfants enlevés ou détournés, le plus souvent par un parent, et 582 disparitions particulièrement inquiétantes. Les cas de disparitions inquiétantes où la piste criminelle est estimée très plausible concernent "184 enfants".

Après un long travail de recherche, je me suis arrêtée sur ces 20 disparitions d'enfants ou il n'existe aucune preuve, aucun signe de vie, aucune piste. Comme si ces enfants, quelque soit leur âge, la période de l'année, le lieu de vie, s'étaient évaporés en une fraction de seconde.
Top